Saumon Atlantique

Famille : Salmonidés
Nom scientifique : Salmo salar
Autres noms : tacon ou tocan (jeune saumon), smolt (jeune saumon en dévalaison), bécard ou charognard (vieux saumon en dévalaison)
Taille : de 50cm à 1,10m
Poids : de 1,5 Kg à 12 kg

Derniers comptages par station

Stations
Au
Effectif
Masseys
SemainesSaumon atlantiqueTruite de merGrande aloseLamproie marine
Semaine 01 du 30/12/19 au 05/01/200000
Semaine 02 du 06/01/20 au 12/01/200000
Semaine 03 du 13/01/20 au 19/01/200000
Semaine 04 du 20/01/20 au 26/01/200000
Semaine 05 du 27/01/20 au 02/02/200000
Semaine 06 du 03/02/20 au 09/02/200000
Semaine 07 du 10/02/20 au 16/02/200000
Semaine 08 du 17/02/20 au 23/02/201000
Semaine 09 du 24/02/20 au 01/03/201000
Semaine 10 du 02/03/20 au 08/03/200000
Semaine 11 du 09/03/20 au 15/03/200100
Semaine 12 du 16/03/20 au 22/03/201100
Charritte
SemainesSaumon atlantiqueTruite de merGrande aloseLamproie marine
Semaine 01 du 30/12/19 au 05/01/200000
Semaine 02 du 06/01/20 au 12/01/200000
Semaine 03 du 13/01/20 au 19/01/200000
Semaine 04 du 20/01/20 au 26/01/200000
Semaine 05 du 27/01/20 au 02/02/200000
Semaine 06 du 03/02/20 au 09/02/200000
Semaine 07 du 10/02/20 au 16/02/200000
Semaine 08 du 17/02/20 au 23/02/200000
Semaine 09 du 24/02/20 au 01/03/200000
Semaine 10 du 02/03/20 au 08/03/200000
Semaine 11 du 09/03/20 au 15/03/200000
Semaine 12 du 16/03/20 au 22/03/200000
Castet
SemainesSaumon atlantiqueTruite de mer
Semaine 01 du 30/12/19 au 05/01/2000
Semaine 02 du 06/01/20 au 12/01/2000
Semaine 03 du 13/01/20 au 19/01/2000
Semaine 04 du 20/01/20 au 26/01/2000
Semaine 05 du 27/01/20 au 02/02/2000
Semaine 06 du 03/02/20 au 09/02/2000
Semaine 07 du 10/02/20 au 16/02/2000
Semaine 08 du 17/02/20 au 23/02/2000
Semaine 09 du 24/02/20 au 01/03/2000
Semaine 10 du 02/03/20 au 08/03/2000
Semaine 11 du 09/03/20 au 15/03/2000
Semaine 12 du 16/03/20 au 22/03/2000
Soeix
SemainesSaumon atlantiqueTruite de mer
Semaine 01 du 30/12/19 au 05/01/2000
Semaine 02 du 06/01/20 au 12/01/2000
Semaine 03 du 13/01/20 au 19/01/2000
Semaine 04 du 20/01/20 au 26/01/2000
Semaine 05 du 27/01/20 au 02/02/2000
Semaine 06 du 03/02/20 au 09/02/2000
Semaine 07 du 10/02/20 au 16/02/2000
Castétarbe
SemainesSaumon atlantiqueTruite de merAloseLamproie marine
Semaine 01 du 30/12/19 au 05/01/200000
Semaine 02 du 06/01/20 au 12/01/200000
Semaine 03 du 13/01/20 au 19/01/200000
Semaine 04 du 20/01/20 au 26/01/200000
Semaine 05 du 27/01/20 au 02/02/200000
Semaine 06 du 03/02/20 au 09/02/200000
Semaine 07 du 10/02/20 au 16/02/200000
Semaine 08 du 17/02/20 au 23/02/200000
Semaine 09 du 24/02/20 au 01/03/200000
Semaine 10 du 02/03/20 au 08/03/200000
Semaine 11 du 09/03/20 au 15/03/200000
Artix
SemainesSaumon atlantiqueTruite de merGrande aloseLamproie marine
Semaine 01 du 30/12/19 au 05/01/200000
Semaine 02 du 06/01/20 au 12/01/200000
Semaine 03 du 13/01/20 au 19/01/200000
Semaine 04 du 20/01/20 au 26/01/200000
Semaine 05 du 27/01/20 au 02/02/200000
Semaine 06 du 03/02/20 au 09/02/200000
Semaine 07 du 10/02/20 au 16/02/200000
Semaine 08 du 17/02/20 au 23/02/200000
Semaine 09 du 24/02/20 au 01/03/200000
Semaine 10 du 02/03/20 au 08/03/200000
Semaine 11 du 09/03/20 au 15/03/200000
Semaine 12 du 16/03/20 au 22/03/200000

Caractéristiques

Comme toutes les espèces de salmonidés, le Saumon atlantique possède entre les nageoires dorsale et caudale une nageoire impaire caractéristique : la nageoire adipeuse.
Son corps est fusiforme, hydrodynamique et recouvert de petites écailles. La coloration de la robe est variable selon le stade de développement.
A l’âge adulte, à son retour du milieu marin, il présente une robe brillante et argentée. A l’approche de la reproduction, sa peau devient épaisse et résistante, les flancs prennent une teinte jaune et des taches rouges et pourpres se développent. Chez les mâles, un bec caractéristique apparaît à la mâchoire inférieure.
Au stade juvénile, la robe ressemble à celle de la truite commune. Elle est d’aspect métallique gris ardoise et les flancs sont argentés avec souvent des marques bleutées caractéristiques dites « en doigts de gant ».

Comportement

En rivière, le jeune saumon se nourrit d’invertébrés, de vers et de mollusques. Son comportement est de type territorial. En mer, le saumon gagne des zones d’engraissement éloignées (jusqu’au large du Groenland). Il y consomme de grandes quantités de poissons et de crustacés. Son régime alimentaire riche en caroténoïdes (provenant notamment des crustacés) donne à sa chair sa couleur rose caractéristique. Lors de sa remontée en eau douce, le Saumon ne s’alimente plus pendant une période de plusieurs mois à presque une année.

Situation de l’espèce

Comme tous les migrateurs, le Saumon est très sensible aux perturbations d’origine humaine. Le développement économique connu au cours du XXème siècle a entraîné un fort déclin voire une disparition de l’espèce sur la quasi-totalité des bassins français. Parmi ces perturbations, on peut citer : les obstacles qui limitent ou empêchent la colonisation des zones amont, causent des mortalités en dévalaison et perturbent le transit sédimentaire, les pollutions d’origine agricole, domestique ou industrielle qui impactent directement (survie des œufs et des alevins) et indirectement (croissance des juvéniles via la ressource alimentaire) les poissons, l’exploitation par différentes catégories de pêcheurs ou encore les prélèvements d’eau, les modifications de la morphologie des cours d’eau, etc…
De nombreux efforts de restauration ont été menés pour aider cette espèce à reconquérir ses milieux. Afin de suivre l’évolution d’une situation qui demeure fragile, Migradour et ses partenaires ont mis en place un ensemble d’indicateurs de suivi. Les différentes étapes de la vie continentale de ce poisson font ainsi l’objet d’études précises : effectifs de géniteurs de retour grâce à un réseau de stations de contrôle, suivi de la reproduction par observation visuelle et de son succès par contrôle de l’abondance des juvéniles.

Reproduction

Le Saumon est un poisson amphihalin anadrome : il vient se reproduire en rivière. Au terme d’un séjour marin de 1 à 3 ans, les géniteurs remontent en rivière pour se reproduire sur les parties amont des cours d’eau. Une particularité de cette espèce est la fidélité à sa rivière de naissance pour la reproduction grâce à sa mémoire olfactive (« homing »). Ce phénomène a pour conséquence l’existence d’une population propre à chaque entité hydrographique.
La période de migration s’étale sur 8 mois environ, généralement à partir du mois de février. Plus les géniteurs sont âgés, plus leur migration est précoce.
La reproduction a lieu de novembre à janvier dans les parties moyennes et supérieures des cours d’eau. Les sites de ponte se situent dans les zones de courant et sont constitués de plages de galets et de graviers dans lesquels les géniteurs creusent un nid où ils enfouissent les œufs. Ils ne survivent généralement pas à la reproduction. Seule une très faible proportion d’entre eux peut regagner la mer.
Le tacon (jeune saumon) passe 1 à 2 ans dans la rivière, exceptionnellement 3, avant de subir une transformation physiologique d’adaptation à la vie marine (smoltification). Les smolts se rassemblent alors en bancs pour rejoindre la mer (au printemps).

Le saviez-vous ?

Le Saumon, jadis très abondant dans le Gave de Pau d’après les historiens, a complètement disparu sur cet axe suite à la construction de grands barrages.
Grâce à un plan d’alevinage et de restauration de la libre-circulation, l’espèce connaît une montée en puissance progressive. La barre symbolique des 1 000 poissons a ainsi été atteinte pour la première fois en 2017 et quelques individus parviennent désormais à atteindre Argelès dans les Hautes-Pyrénées. Ce succès reste malgré tout fragile et de nombreux efforts restent à mener pour permettre au Saumon de reconquérir définitivement son royaume.

Recevoir les actus par mail

N'hésitez pas à vous inscrire à notre Newsletter pour vous tenir informé de toutes les actualités

Bienvenue parmi nous ! Ouvrez vite votre boite de mail, cliquez sur le lien de confirmation et recevez dès maintenant toutes nos actualités.